28 février 2017

Couture femme : the wearability project # 4 : la petite robe de Vanessa Pouzet # 2

Le titre de l'article ressemble un peu au titre d'une saga cinématographique dont on croyait avoir déjà vu le dernier volet... "Retour vers la fin de la suite du futur"... 

Mais non, tout est justifié : je suis à ma 4ème réalisation rationalisée et réfléchie (confère l'article sur The Wearability Project) et à ma 2ème petite robe de Vanessa Pouzet (pour vous rafraîchir la mémoire, cliquer ICI)








Côté patron, j'avais rapporté sur le papier les modifications faites sur les pièces de ma 1ère petite robe donc patron parfait (coupée en 40 conformément à la grille des tailles, j'avais dû recouper les pièces pour passer d'un 40 en haut à un 36 en bas). Et j'ai encore fait ma feignante en cousant ma petite robe sans doublure.

Côté tissu, je suis restée dans l'esprit d'une robe à la coupe féminine cousue dans un tissu assez masculin, type tissu de costume. Vous noterez s'il vous plaît le travail de raccord.

Côté prises de vue, j'ai changé de pièce dans la maison :) L'éclairage est à revoir mais quand on se photographie avec le retardataire, on fait comme on peut !

11.05 € de tissu + 5.20 € de fermeture éclair invisible achetés chez Coco Coupons
Coût total de l'opération : une petite robe de Vanessa Pouzet sur-mesure à 16.25 €.

Gwen

4 février 2017

Couture enfant : la cape de super-héros de William

Il y a quelques jours, je discutais avec un mécène de l'atelier concernant mon souhait de recycler des chutes (oui, autour de l'atelier de Gwen, il y a une super équipe constituée de conseillères mode, conseillères techniques, mécènes et cobayes). 
Et il y a quelques heures, après avoir constaté que tous mes plaids étaient éparpillés dans la maison, je me suis entendue dire par la petite personne qui partage ma vie depuis 3 ans : "je me fais une cape Maman !"... :|

J'ai donc mêlé l'utile à l'agréable en cousant une cape pour ce grand garçon qui voudra être pompier plus tard mais qui aime bien voler. Si vous comprenez quelque chose à son projet professionnel, contactez-moi.

Voici le résultat d'une cousette à main levée, ludique et rapide.




Patron maison
Très vieilles chutes de tissus de chez Atoutissus 

1 février 2017

Couture femme : the wearability project # 3 : mon short Châtaigne de Deer and Doe

3ème projet conforme à mon engagement "The wearability project" ! Je trouve ma version du short Châtaigne de Deer and Doe belle (Humilité ? Youhou ! où es-tu ?). Elle se porte avec tout et en toute circonstance (civile parce que sportive, bof bof...). 

Elle est juste difficile à prendre en photo car ce n'est pas évident de mettre en valeur une petite pièce et le tissu à carreaux donne une impression bizarre à l'image. Je vous laisse juger :








Ce short Châtaigne de Deer and Doe a été coupé au départ en taille 40, conformément à la grille des tailles (je porte du 38 dans le commerce). J'ai cependant dû réduire d'1 cm sur chaque côté extérieur pour que le short tienne sur mes hanches. Les poches italiennes étant de bonne taille, elles n'ont pas paru ridicules après cette réduction. 

J'ai fortement apprécié l'aide de Belle-Maman pour la coupe des pièces. La photo ci-dessus laisse apparaître un léger décallage dans les raccords entre le devant et le dos (tiens ! j'ai retrouvé Humilité) mais globalement, je m'en suis bien sortie sur ce point.

Le montage est simple, les explications sont claires. S'il fallait faire un reproche, c'est pour le montage de la ceinture qui est prévue pour être finie à cru à l'intérieur. J'ai préféré faire un rentré pour un plus beau rendu. A part ça, le patron et le livre d'explications sont adaptés à tous les niveaux, même débutant.

Je pense réaliser un 2nd short Châtaigne de Deer and Doe en velours millerais SANS MOTIF A RACCORDER !!! :)

Coupon de coton acheté en soldes en 2015 sur tissus.net
Le short Châtaigne m'est revenu à 8 €, zip invisible compris.

Gwen

31 décembre 2016

Couture bébé : la couverture de bébé d'Eglantine

Pour finir l'année tout en douceur, voici la couverture de bébé d'Eglantine. Vieux rose, blanc et doré. Une harmonie délicate pour une petite princesse !









Merci de m'avoir suivie ces 12 derniers mois et à très vite pour les nouveautés 2017 !

Meilleurs voeux à tous.

Gwen

1 décembre 2016

Couture femme : the wearability project #2 : la petite robe de Vanessa Pouzet

Cristina me l'avait dit : cette petite robe, tu la mettras tout le temps, il faut la coudre !!! Elle avait raison. (Evitons tout de suite les quiproquos : aucun lien avec Cristina Cordula de "Cousu main". Il s'agit de MA Cristina, ma binôme de couture.)

La petite robe de Vanessa Pouzet, c'est la robe qu'il faut pour aller travailler, sortir en famille, boire un verre avec les copines, déposer les enfants à l'école, faire les boutiques, dîner en amoureux, etc. La robe pour crâner quoi 😝. Alors, crânons en image :







Coupée au départ en taille 40 conformément à la grille des tailles (je porte un 38 en prêt-à-porter), j'ai retaillé la petite Robe de Vanessa Pouzet des pinces poitrine jusqu'en bas après le 1er essayage, pour passer d'un 40 à un 36 et marquer davantage ma taille. Je suis assez filiforme donc cette modification était nécessaire pour que la robe soit plus seyante.

La réalisation est très simple, je n'ai rencontré aucune difficulté particulière. Quelques questionnements lors de l'assemblage des épaules mais c'est toujours pareil : à la lecture des explications et des schémas, ça paraît très flou. Une fois sous l'aiguille, c'est évident. Et il a fallu faire preuve d'un peu de minutie lors de l'assemblage des manches et des bracelets de manches pour bien répartir les fronces. Le long zip invisible a été cousu avec un pied presseur classique et de la patience !

N'étant initialement qu'une toile (en couture, une toile, c'est un brouillon), je n'avais pas prévu de doubler ma petite robe. Au fur et à mesure de la réalisation, elle a gagné le statut de "pièce ayant sa place dans mon dressing" mais elle est restée sans doublure. J'ai simplement surfilé toutes les pièces. C'eut été dommage de n'en faire qu'un brouillon, n'est-ce pas ? :)

Ce tissu, mélange de polyester et de viscose avec un peu d'élasthanne, a un très beau tombé, lourd mais fluide, parfait pour ce modèle. 

Je me mets en quête d'une nouvelle étoffe pour réaliser une 2nde version de cette petite robe de Vanessa Pouzet.


Détail des manches




Tissu acheté sur Tissus.net 7 € le mètre (au lieu de 14 € le mètre). Ma petite robe de Vanessa Pouzet m'est revenue à 15 €, zip invisible compris. 

27 novembre 2016

Tricot bébé : Comment doubler une couverture en mailles avec du tissu

Bonjour !

Beaucoup de visiteurs arrivent sur le blog à partir d'une recherche sur la doublure d'une couverture.

Dans mes créations, vous trouvez des couvertures avec un retour du tissu sur l'autre face de la couverture (couverture de bébé de William ou d'Adèle) ou sans retour sur l'autre face (couverture de bébé de Noémie ou de Lyah).

Dans les 2 cas, le tutoriel de Fred sur son site "on va voir si je m'y tiens" (lien vers le tuto) est parfait pour appréhender la technique de pliage des angles. 
Cependant, le tuto concerne une couverture polaire, matière qui se déforme peu. Or, la couverture en mailles s'étire et se rétracte. Il faut donc la "figer" avant d'y coudre le tissu.


Voici comment je procède pour figer la couverture en mailles :


Pour une doublure sans rebord sur l'autre côté (couverture de bébé de Noémie ou de Lyah)



- poser une nappe en bulgome sur une table
- poser dessus la couverture tricotée, envers face à soi
- donner à la couverture sa forme finale en l'étirant très légèrement pour qu'elle ait la même dimension sur les 2 longueurs et les 2 largeurs et en veillant à faire des angles droits aux 4 coins
- au fur et à mesure de la mise en forme, épingler la couverture sur la nappe en bulgome pour qu'elle ne bouge pas
- disposer le tissu sur la couverture envers contre envers et lui donner sa forme finale sans l'épingler à la couverture : il faut juste le dimensionner tout en marquant les ourlets
- marquer au fer à repasser les ourlets puis épingler la doublure à la couverture
- coudre l'ensemble à la main au point de chausson par exemple


Pour une doublure avec rebord sur l'autre côté (couverture de bébé de William ou d'Adèle)



- poser le tissu à plat, envers face à soi
- poser la couverture sur le tissu, envers contre envers en centrant la couverture sur le tissu
- donner à la couverture sa forme finale en l'étirant délicatement pour qu'elle ait la même dimension sur les 2 longueurs et les 2 largeurs et en veillant à faire des angles droits aux 4 coins
- ramener les bords du tissu sur la couverture, plier une fois les bords vers l'intérieur pour faire un ourlet puis épingler l'ourlet sans prendre la couverture
- séparer délicatement le tissu de la couverture pour pouvoir marquer au fer à repasser les ourlets
- repositionner la couverture dans le tissu puis épingler les 2 ensemble (le tissu étant désormais aux bonnes dimensions, il faut simplement veiller à bien tendre la couverture en mailles au plus près des plis du tissu)
- coudre l'ensemble à la machine ou à la main


J'ai expérimenté les 2 techniques de couture :

- à la main, c'est long mais le résultat est impeccable si sur l'endroit le point est régulier et si sur l'envers le point est rectiligne. Pour ce faire, avant de commencer à coudre, il faut marquer par exemple tous les 5 mm les espacements sur l'endroit et tirer un trait sur l'envers afin de savoir où piquer l'aiguille

- à la machine, c'est rapide mais il existe le risque que la couverture fronce sous le tissu si l'ensemble n'a pas été correctement bloqué par des épingles avant de passer sous l'aiguille de la machine. J'ai testé cette technique uniquement pour une doublure avec rebord sur l'autre côté car dans ce cas, la couture se fait sur 2 morceaux de tissu. Je n'ai pas osé le faire pour les couvertures avec d'un côté la maille et de l'autre le tissu, par peur d'avoir des problèmes de tension différente entre les 2 matières.



J'espère que ces explications pourront vous aider. Je n'ai pas la possibilité d'illustrer tout ça en photo car je ne tricote plus les couvertures. Mais n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions !

Gwen

8 octobre 2016

Couture bébé : la veste de Louise

Pour Louise, qui a vu le jour en mars, j'ai cousu ce gilet en taille 12 mois (ce n'est pas un bébé géant, c'est simplement pour qu'elle en profite plus l'hiver prochain).

Le patron de France Duval Stalla est à télécharger gratuitement sur le site (il faut l'ajouter dans le panier et aller au bout du processus d'achat pour pouvoir le télécharger mais c'est sans frais).






Les modifications du patron :
- la veste d'origine est doublée mais j'ai préféré conserver la douceur de l'intérieur du tissu sweat. Les finitions s'en ressentent... J'aurais pu ganser les marges de couture mais j'ai eu peur que ça ne raidissent les bords et que ça ne dérange Louise.

- j'ai posé un biais sur l'encolure alors que le modèle d'origine bénéficie du système de la doublure pour les finitions à cet endroit 

- la veste de Louise se ferme par des pressions Kam en plastique alors que le modèle d'origine restait ouvert. 

- les bords de 2 parties de devant ne sont pas terminés par un biais mais par un ourlet. Ca m'a causé quelques soucis lors de la pose des pressions à l'encolure et en bas où il y avait beaucoup d'épaisseurs.

Le petit plus : l'initiale de Louise cousue sur le devant avec un morceau de biais.

Je suis assez contente du résultat mais comme d'habitude, les finitions intérieures pourraient être améliorées.

Tissu : chutes de sweat de la Craftine Box de février

Gwen